jeudi 17 mai 2018

Perception : les mots crus

J 'avais écris en septembre 2009 

Encore dans un de mes jours de doute. Je me souviens de ce matin, il y a déjà bien longtemps où j'imaginais recevoir ce petit mail de mon Maître. 

Ma belle, mon petit coeur, 
Je suis content de toi. Tu est une délicieuse soumise bien cochonne comme je le souhaitais. Continues sur cette voie. tu m'excites terriblement et tu me fait bien bander. J'ai hate de te voir pour gicler et me vider les couilles sur ton visage.
Á très vite
Ton Maître
J 'ai longtemps réfléchi et encore aujourd'hui lorsque je repense à ce rêve ... je me dis que même si ma réaction à changée je me demande si je serais capable de me réjouir spontanément à la réception d'un tel message.. 
Comme j'aimerai avoir la sérénité d'apprécier ce compliment. Je voudrais ne plus réfléchir et appréhender ces mots non plus stupidement comme comme une soumise immature mais avec fierté. 
Ne plus brandir au premier degré l'obligation de respect du Maitre pour la soumise. 
Aujourd'hui, je sais que le respect, l'amour, la protection d'un Maître ne se prouvent pas dans ces carcans du pseudos respect. J'ai compris et surtout accepté d'être la Salope qui fait bander son Maître. Même si les mots crus me font toujours rosir, les entendre, les vivre dans ce jeu de l'excitation du vocabulaire cru me fait sourire.
Et vous que pensez-vous de ces mots crus ? 

mercredi 30 mai 2018 - Je reviens sur les mots crus et j'offre à celui qui les aime tant ce nuage de mots crus...
Ce ne fut pas une collection de mots alignés,  il a fallu écrire un petit texte et selon l'analyse voici le nuage de mots...
Et si vous Mes amis-lecteurs, écriviez avec ces mots de jolis petits textes que je pourrais lui offrir...




vendredi 27 avril 2018

Un lien poétique...une étoile verte



Derrière des pseudos, nous nous cachons...
Qui en sait de nous plus que ce que nous partageons...
Combien peuvent se croire autoriser à dire
- Je le connais
- Je la connais
Mais que savent-ils vraiment ?
D'autre que Vous pourrait dire ...
ah oui cela je le savais
Mais combien connaissent l'étoile verte ?


vendredi 2 mars 2018

Pour mettre du bleu dans votre ciel

Le poète disait ...

ll suffirait de presque rien, 
Peut-être dix années de moins, 
Pour que je te dise "Je t'aime". 
Que je te prenne par la main 
Pour t'emmener à Saint-Germain, 
Et prendre un autre café-crème. 

Mais pourquoi faire ce cinéma ? 
Fillette allons regarde-toi, 
Et vois les rides qui [v]nous séparent. 
A quoi bon jouer la comédie 
D'un[e] vieil[le] amant[e] qui rajeunit, 
Toi même ferait semblant d'y croire. 


Et bien il y a des fois le poète dit des âneries 
car c'est plus simple que tout 

Pour monter dans sa grotte
Cachée sous les toits
Je dois clouer des notes
À mes sabots de bois
Je l'aime à mourir
Je dois juste m'asseoir
Je ne dois pas parler
Je ne dois rien vouloir
Je dois juste essayer
De lui appartenir
De lui appartenir...


dimanche 25 février 2018

Lorsque le cerveau fait le ménage...

Il y a des fois où notre corps — enfin le mien semble savoir mieux que moi ce qui sera bon pour nous.... Oui oui ! Voilà un peu plus d'un an, que mon cerveau me fit oublier... pas grand chose mais juste assez pour provoquer un grand chamboulement un grand ménage...
Pleurer et choisir ! Ne plus me retourner sur un passé que j'ai cru merveilleux.
Trop long et pas intéressant, je ne vais vous raconter l'épisode de cet ictus amnésique mais juste remercier celui qui me le fit vivre... Je ne sais qui remercier ? Dieu, le hasard, mon cerveau qui ouvrait ma cage pour ne pas me laisser virer à la neurasthénie ? .
Depuis je suis libre, je suis moi. Oui ma carte de presse, ma carte d'identité affichent deux noms et c'est très bien.
Harmony est libre d'être la chose de son Maître qui sait qui est la HN qu'il possède.
Il y a des moments où il faut oser, prendre confiance en soi, enfin se construire... et ne pas croire les enchanteurs, les moralisateurs, les coaches qui vont plus mal que ceux à qui, ils distillent des conseils.

Oui je reviens ici libre et fière des chaines qui m'attachent.
Alors oui aujourd'hui je peux le dire il y eu deux Maîtres avant CELUI, il y a eu des aller et retour de LUI comme incapable de finir une histoire  avec LUI mais LUI n'est plus et CELUI qui me possède est sans doute bien différent de LUI.
L 'homme qui me permit d'ouvrir la fenêtre de la soumission reste mon ami à jamais et LUI une histoire qui aurait sans doute pû être autrement mais ...

CELUI est le seul qui m'intéresse, il est le seul avec qui j'avance, sans plus aucune ombre, sans plus de fantôme,  sans regret et encore moins de remords, oublier le clan, hier et vivre aujourd'hui et demain.
Je remercie CELUI car c'est grâce à CELUI que j'ai fait ce chemin que j'ai appris à m'accepter, à dire stop, merci et au revoir. Je sais qui je suis, ce que je donne et pourquoi ...

Vous avez déjà croisé CELUI ici,  je tenais à dire combien il y a des rencontres qui commençant bizarrement :
- Trop jeune, trop loin
deviennent petit à petit des histoires Cadeaux ! Ce n'est pas simple mais tellement naturel que cela en devient une histoire rare.






jeudi 30 novembre 2017

Petite Soumise b, Epona, Harmony et toutes ses elles se chamaillent...


Dans le trouble et le bonheur :  con fusion 


Il y a une vraie guérison, le temps et il y a une seule route celle que l'on suit seule librement détachée des contingences morales. Comment et pourquoi avoir pris cette fatale décision... En avait-il une autre à prendre ? Hier, il y a eu la petite soumise B en proie au doute, à la folie, tantôt à la rage, tantôt au désespoir... elle si douce, la voici déchirée, lascérée, violentée, déchiquetée... Ses larmes coulent sans qu'elle ne puisse les retenir et qui la connait mesure le trouble qui s'est emparée d'elle. Chacun connait son contrôle. Elle si gourmande, ne se nourrit plus... rien ne passe... 

Mais qu'importe son trouble, son amie Libertine Epona va la secouer, et elle vont sortir petite soumise b de ce marasme. Fini Lamartine et Bernanos, Epona va lui lire enfin lui relire Epicure, Plutarque... L'amitié était bien le fondement de la société épicurienne. Fini  Bach et Chopin à elles les grandes voix noires de la Soul. Si elle veut pleurer petite soumise, qu'elle hurle, quelle se fasse entendre... lui dira Epona... si elle a mal qu'elle le dise.

M.L. lui manque, mais il accepte de perdre ce qu'ils perdent, M.L. accepte de briser ce qu'ils brisent, alors Epona hurlera à son amie qu'il ne vaut pas la peine de pleurer, pas la peine d'hurler, qu'Epona ne veut plus entendre parler de la belle Harmony  de la simplicité, de la facilité, de l'aise, du plaisir, du désir de le servir, d'être sa soumise. Epona cajolera petite soumise et lui dira que ce fut sans doute une belle et douce musique et qu'elle ne doit jamais l'oublier mais qu'il fallait avancer. Epona giflera petite soumise b, si il faut... Epona ouvrira son salon et invitera tous ces copains musiciens, toutes ses amies coquines, Epona lira tous les guides du libertinage... et entraînera petite soumise b dans une ronde folle de plaisir... Epona est certaine qu'il se cache et peut être ne se cache-t-il même pas cet homme libertin pour petite soumise B, mais Harmony n'est-elle que soumise, ? Cette soumission suffit-elle ? Un Maître à la mesure des reven de soumise B peut -il exister ?  Non ! non ! Harmony le sait, Harmony-soumise fut une charmante petite soumise B mais que devient Harmony-libertine ? Pour que vive soumise B, Epona la fougueuse, l'impétueuse a du se taire... et maintenant doit accepter de voir son miroir, son double meurtrie. Harmony croit que petite soumise doit faire attention, se reconstruire, se cacher, se protéger dernière Harmony-libertine plus audacieuse... même si Harmony-libertine avoue se soumettre discrêtement parfois. 

Harmony-soumise ou Harmony Libertine, soumise B ou Epona, cette femme ne va pas renoncer à son principe : cette femme aux multiples facettes c'est moi et vous qui la connaissez qui appréciez vous ? L 'une ou l'une ou comme ses vrais ami(e)s  vous les aimez toutes... Tout est devenu possible car c'est avec force et foi... Alors peu à peu grâce à LUI, Toutes les Elles qui me font Moi se rassemblent ne font qu'une et qu'importe comment Il m'appelle,  c'est à Lui qu'elles le doivent d'être enfin moi... 


Pour sourire




C 'est bête mais cela me fais sourire...

mardi 28 novembre 2017

Un Maître c'est le plus beau des cadeaux ...


Je crois qu'il faut mieux goûter rarement l'excellence que chaque jour l'espérance... 
Ne pas rêver, demain n'arrivera pas. Admettre ce qui est difficile et savoir ne pas tout partager. 
Puisque c'est Lui, savoir attendre... 
Pas grave de pleurer un peu dans la nuit froide lorsque les bulles sont si belles. 

Il sont peu nombreux sont qui peuvent s'énorgueillir de ne me faire envie ... 
Alors oui je pleure et alors...

Oui la musique adoucit les moeurs et sucre les larmes...